Font Size

SCREEN

Cpanel

Opération motoculteurs

motoculteurs : premiers envois

Présentation de l'action « des motoculteurs pour le Togo »

montage-motoculteurs_1

Par le biais de relations personnelles entre bénévoles d'associations œuvrant en direction de pays africains, CAPTOGO a pu récupérer trente motoculteurs professionnels d'occasion et en parfait état de marche, gracieusement cédés par un collectionneur alsacien à la condition qu'ils parviennent à des paysans africains qui sauront les utiliser et les entretenir.

Quelque uns de ces motoculteurs :

motoculteur1_1 motoculteur2_1 motoculteur3_1

 

Parmi la trentaine d'associations européennes de notre collectif, aucune, de taille suffisante pour prendre en charge un projet d'envergure d'envoi de matériel, ne travaille au développement de l'agriculture au Togo. Les moyens dont dispose CAPTOGO (partenaire pour le stockage et le conditionnement du matériel, maître d'œuvre d'une procédure performante d'envoi de matériel, ...) nous ont incités à ne pas laisser passer cette opportunité. Le Comité Directeur de CAPTOGO a donc décidé de se charger directement de cet envoi, tant il lui a semblé que cette opération s'inscrivait bien dans l'engagement général de l'association. Plusieurs ONG ou associations togolaises, membres du réseau, ont été contactées. Elles sont fort intéressées et nous ont « commandé » un certain nombre de ces engins. Elles s'engagent à rester propriétaires de ces machines, à les « prêter » à des agriculteurs, à en assurer l'entretien et les réparations éventuelles. Nous leur avons demandé une participation aux frais de transport, modeste mais réelle : c'est pour nous et le donateur une garantie a priori de la bonne utilisation de ce matériel.

Plusieurs arguments nous ont convaincu de l'intérêt de mener cette action :

  • ces motoculteurs, de type professionnel, sont bien adaptés à la taille des terrains des agriculteurs et maraîchers togolais avec qui nos associations sont en contact
  • ces motoculteurs sont construits sur une base de mécanique classique, sans électronique : ils sont donc très accessibles à tout mécanicien averti tel qu'il en existe de nombreux au Togo
  • il est très difficile (impossible ?) de se procurer sur place ce type de matériel, que ce soit neuf ou d'occasion
  • les motoculteurs proposés sont en état de marche, accompagnés d'accessoires les rendant opérationnels et fournis avec des notices d'utilisation qui en permettent l'usage correct et l'entretien.

C'est une action d'envergure, qui a nécessité et nécessitera encore une forte implication de plusieurs membres bénévoles de CAPTOGO.

  • repérer avec le collectionneur les motoculteurs et les accessoires appropriés : les compétences de notre donateur ont été très précieuses
  • transporter le matériel vers le lieu de stockage transitoire : l'aide du Conseil Général du Haut-Rhin (contact pour la mise à disposition d'un camion) a été très appréciée
  • établir un catalogue de ce matériel pour le présenter aux associations togolaises
  • contacter les associations togolaises et recueillir leurs demandes sur la base du catalogue : le réseau CAPTOGO a joué pleinement ici son rôle
  • répartir le matériel disponible en tenant compte des demandes et de notre connaissance des associations et du pays
  • recueillir la participation financière des associations togolaises : ceci a été grandement facilité par l'existence de la représentation locale à Lomé de CAPTOGO
  • étiqueter les motoculteurs et les accessoires en tenant compte des appariements adéquats
  • préparer les documents d'accompagnement pour l'usage et l'entretien des motoculteurs en fonction des modèles et des différents moteurs : là encore, l'aide de notre donateur a été fort précieuse
  • duplication de ces documents pour que chaque destinataire ait les exemples qui le concerne
  • étiqueter l'ensemble du matériel en conformité avec la procédure mise au point pour l'envoi de matériel par CATOGO : il s'agit en particulier de préciser pour chaque appareil le destinataire choisi
  • entreprendre les démarches pour l'envoi de matériel
  • charger le container le moment venu
  • organiser la récupération du matériel sur place, au Togo
  • trouver les fonds, complémentaires aux sommes recueillies auprès des destinataires, pour mener à bien cette action : appel à don et demandes d'aides diverses (estimation du montant encore nécessaire : 3 000 €)

Cette opération n'aurait pas été possible sans les moyens logistiques de CAPTOGO et la procédure mise en place pour l'envoi de matériel. Elle n'aurait pas été possible non plus sans l'investissement important des bénévoles de l'association et en particulier des membres de son comité directeur.

Quelques photos du transport du domicile du donateur vers le lieu de stockage :

transport1_1 transport2_1 transport3_1

 

L'existence et le travail de CAPTOGO est régulièrement salué par les autorités gouvernementales, régionales et départementales. Malheureusement l'essence même de CAPTOGO interdit à notre collectif l'accès à des subventions publiques, et ce, malgré les interventions répétées d'un groupe de parlementaires. En effet aucune ligne budgétaire n'est prévue pour couvrir notre fonction spécifiquement logistique. Le budget de CAPTOGO se réduit (hormis quelques dons ponctuels) aux cotisations de ses associations membres, ce qui permet tout juste d'assurer le fonctionnement de notre réseau et le défraiement de nos bénévoles au Togo. C'est pourquoi son Comité Directeur a décidé de lancer un appel à des particuliers ainsi qu'aux associations de CAPTOGO pour aider au financement du transport de ce matériel.

Une photo d'une partie du stockage : stockage_1 Un grand merci à notre partenaire Inter-Logistic.

Et puis le chargement du container avec les motoculteurs a eu lieu, avec l'aide plusieurs bénévoles, le 14 décembre, en complément d'ordinateurs et d'autres matériels d'informatique pour l'Institut de gestion à Kara et l'IAI du Togo : chargement, rangement, calage ...

 vers-chargement ouf-chargé tout-caler

Début janvier 2013 ce container a été déchargé sous le regard attentif de notre président, présent sur place : l'ensemble de l'opération s'est déroulée dans de bonnes conditions et Bernard Besançon a pu vérifier l'efficacité de la procédure mise en place grâce à sa tenacité et sa connaissance du pays.

Et puis, les premiers remerciements nous sont déjà parvenus ... avec les premières photos :

A bientôt d'autres photos des motoculteurs à l'oeuvre ? C'est tout ce que nous espérons.